Vous les connaissez les fameux démarcheurs téléphoniques ?

Parmi les choses qui peuvent vraiment vous faire passer une mauvaise journée, il y a le démarchage téléphonique. Vendeur de fenêtre, opérateur téléphonique, conseiller divers, étude sur ceci ou cela… Ç’en est parfois interminable. Il y a ceux qui raccrochent aussitôt, ceux qui écoutent, poliment, et ceux qui déclenchent leur intelligenceartificielle…

Un robot ?

Roger Anderson avait visiblement une dent contre ces démarcheurs téléphoniques. Travaillant dans l’industrie des télécoms, l’homme est au courant des techniques employées. Ainsi, plutôt que de raccrocher rapidement, le robot envoie un simple « allô ? allô ? » pré-enregistré, juste ce qu’il faut pour transmettre l’appel à un démarcheur en chair et en os.

Mais Roger Anderson s’est rapidement demandé combien de temps il pourrait faire tourner en bourrique la personne au bout du fil. Après le « allô ? allô ? » d’introduction, le robot répond des choses du genre « oui », « ah », « d’accord », etc. Le script est même capable de détecter si le démarcheur commence à se douter de quelque chose. Dans ces cas-là, il sort une réponse un peu plus sophistiquée.

Et pourquoi pas partager

Et pour que tout le monde puisse en profiter, l’homme enregistre les conversations de son robot et publie les meilleures sur son site web. L’occasion de passer, parfois, un instant de franche rigolade (si vous comprenez l’anglais, évidemment).

Mieux encore, vous pouvez vous aussi mettre en contact un démarcheur avec ce robot. Une fois en communication avec votre victime, il suffit d’appeler le robot (au 214-666-4321, numéro américain, cela va sans dire) et l’ajouter à la conversation. N’oubliez pas de couper votre micro, et profitez du spectacle ! Vous raccrocherez lorsque le démarcheur aura raccroché.

Alors oui, pour l’heure, Jolly Roger Telephone Co. n’est qu’un petit projet sans prétention, mais imaginez si ce genre de pratique venait à se répandre… les démarcheurs seraient bien embêtés, non ?

Sources : msn.com